30/12/2009 | 09:52:49

BM: le Vietnam doit compléter ses statistiques sur les sexes

Daniel Mont, expert de la Banque mondiale (BM) au Vietnam, a indiqué que le Vietnam devrait compléter ses statistiques sur les deux sexes pour mieux superviser la mise en oeuvre de la Loi sur l'égalité entre les hommes et les femmes.

Lors d'un séminaire organisé mercredi à Hanoi, il a annoncé qu'au Vietnam, les statistiques au service de l'analyse sur les sexes et l'égalité des sexes étaient disponibles dans la plupart des secteurs. Appréciant les progrès du Vietnam réalisés concernant l'égalité des sexes, il a remarqué cependant que certains secteurs en sont encore privés, notamment ceux liés à la violence envers les femmes, le travail non payé, les migrants, la propriété individuelle.

"Cela entraîne des difficultés pour le gouvernement, les ministères, administrations et organismes concernés dans l'élaboration des politiques", a-t-il estimé.

Pham Nguyen Cuong, directrice adjointe du Département de l'égalité des sexes, relevant du ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales (Molisa), a annoncé qu'une étude conjointe BM-Molisa avait fait la synthèse des données et des indicateurs sur les sexes au Vietnam dans nombre de secteurs tels l'éducation, la santé, la nutrition, le travail et l'emploi, la population, la famille, la pauvreté, la vie sociale, la prise de décision ou encore la violence familiale.

Le Vietnam a ratifié la Convention de 1981 sur l'élimination de toute forme de discrimination à l'égard des femmes, et a signé la Déclaration du Millénaire des Nations unies. Le pays est déterminé à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et vise, entre autres, à promouvoir l'égalité des sexes ainsi qu'à renforcer le droit des femmes. En 2006, l'Assemblée nationale vietnamienne a également adopté la Loi sur l'égalité des sexes.

Au Vietnam, les femmes représentent environ 51% de la population et plus de 49% de la population active. Elles représentent actuellement 25,8% des députés de l'Assemblée nationale, soit le taux le plus élevé parmi les pays de l'Asean (Association des nations d'Asie du Sud-Est).

Mais les inégalités homme-femme persistent encore dans les zones rurales et montagneuses, où le revenu moyen des femmes ne représente qu'environ 83% de celui des hommes. Les actes de violence familiale et de brutalité à leur encontre sont encore répandus. -AVI

Imprimez Favoris