04/04/2018 | 10:38:00

Boom de la communauté sud-coréenne à Hanoï

Une "rue sud-coréenne" située dans les quartiers de My Dinh dans l’arrondissement de Nam Tu Liêm, à Hanoï. Photo: CKB/CVN


Beaucoup de gens seraient surpris de visiter les "rues sud-coréennes" situées dans les quartiers de My Dinh ou dans l’arrondissement de Câu Giây. Il n’est pourtant pas difficile de trouver les restaurants et boutiques coréens de plus en plus nombreux au cœur de Hanoï.
 
Arrivé au Vietnam il y a 7 ans, Kim Heyon Seok, homme d’affaires sud-coréen, a été témoin du changement de la communauté sud-coréenne à Hanoï. Selon lui, la plus grande difficulté dans ses premiers jours était la langue, car où qu’il aille, les gens parlaient seulement le vietnamien. Aujourd’hui, cela change beaucoup car les Sud-Coréens sont de plus en plus nombreux à Hanoï et la culture sud-coréenne y devient plus que jamais populaire.

Une rapide évolution

Selon le ministère des Affaires étrangères du Vietnam, le nombre des Sud-Coréens résidant dans le pays a été multiplié par près de 50 en moins d’une décennie. Actuellement, on compte environ 100.000 Sud-Coréens au Vietnam, notamment à Hanoï et à Hô Chi Minh-Ville. À Hanoï, les Sud-Coréens se regroupent essentiellement dans les quartiers de My Dinh (l’arrondissement de Nam Tu Liêm), surnommé "La Petite Corée du Sud" au cœur de la capitale.

Ces dernières années, le nombre de Sud-Coréens s’installant à Hanoï pour y travailler et étudier augmente de plus en plus. C’est pourquoi, ces lieux deviennent toujours plus animés. La croissance de l’immigration sud-coréenne à Hanoï contribue également au développement des services haut de gamme pour cette communauté, comme des boutiques d’habillement, des cafés, des salons de beauté et des écoles internationales.

À My Dinh, beaucoup de Sud-Coréens choisissent de vivre dans des villas de luxe ou des appartements dans les grands bâtiments haut de gamme, comme The Garden, The Manor ou Keangnam Landmark 72. Le week-end, ils sortent entre amis pour le dîner, bavardent, boivent de l’alcool, marchent or jouent aux échecs. Selon Kim Heyon Seok, le coût de vie dans ces quartiers est très élevé mais ces lieux sont très calmes.

Outre My Dinh, la communauté des Sud-Coréens réside en masse dans l’arrondissement de Câu Giây où les infrastructures sont bonnes et la population très jeune. Ce district moderne est également le lieu d’installation de beaucoup de restaurants sud-coréens dont la plupart sont tenus par des Sud-Coréens. Pham Thu Huong, serveuse dans le restaurant Sam Dak, a constaté que les Sud-Coréens sont les principaux gourmets à fréquenter cette adresse gastronomique.

Il n’est pas difficile de trouver les restaurants et boutiques coréens de plus en plus nombreux au cœur de Hanoï. Photo: VNN/CVN



À côté des restaurants, les boutiques des produits alimentaires et boissons "made in Korea" poussent comme des champignons après la pluie, avec les produits coréens phares : le café Maxim, le thé Barkey, l’alcool Soju, la bière Hite, la sauce de soja, le vinaigre, les nouilles, les snacks… En outre, les autres loisirs au service des sud-coréens comme le karaoké se développent rapidement dans ces lieux.

Pour Kim Heyon Seok, les Sud-Coréens dépensent beaucoup d’argent dans les produits alimentaires, boissons et loisirs. Après des heures de travail, ils aiment boire de l’alcool et parfois rester tard dans les bistros. Selon lui, "c’est une particularité culturelle des Sud-Coréens dans le monde".

Une majorité des Sud-Coréens se disent "contents" de leur vie au Vietnam. "Les Vietnamiens sont très sympas et le coût de la vie ici est moins élevé qu’en République de Corée", a déclaré Chang Oo Sik, un employé d’une banque sud-coréenne au Vietnam.

Similitudes et interférences culturelles

"Le Vietnam et la République de Corée possèdent des similitudes culturelles, comme les Fêtes du Nouvel An (lunaire) et de la Mi-automne. C’est la raison pour laquelle nous sommes très familiers à la vie dans ce pays",  a affirmé Chang Oo Sik.

Les Sud-Coréens sont de plus en plus nombreux au Vietnam. Et, il y a beaucoup d’activités réservées à cette communauté étrangère dans la rue Trân Duy Hung, les rues autour du bâtiment Keangnam et le centre commercial Lotte, à Hanoï. Ces endroits sont parmi les lieux des rencontres des sud-coréens et des vietnamiens aimant la culture coréenne.

Les Sud-Coréens aiment aussi la beauté naturelle des sites touristiques du Vietnam. Après deux ans au Vietnam, Jun Soon Sik, employé de Lotte, a visité les plus beaux paysages du Vietnam et découvert la diversité de la culture vietnamienne, en visitant notamment la baie de Ha Long, Tam Dao, Nam Dinh, Dà Nang, Nha Trang et Hô Chi Minh-Ville. Il est particulièrement impressionné par Dà Nang et espère vite revenir dans cette ville balnéaire.

Cependant, les cultures vietnamiennes et sud-coréennes se distinguent, notamment par la gastronomie. "Les Sud-Coréens sont très fiers de leur gastronomie. Notre famille fait la cuisine à la maison et invite les amis à venir partager, a ajouté Kim Heyon Seok. Nous expliquons également nos spécialités aux Vietnamiens, par exemple pourquoi nous mangeons toujours du kim chi".

 

 À côté des restaurants, les boutiques des produits alimentaires et boissons "made in Korea" poussent comme des champignons après la pluie.

Photo: VNN/CVN



Ces derniers temps, la culture sud-coréenne s’est développée au Vietnam et la croissance des restaurants sud-coréens dans les rues de Hanoï a favorisé la connaissance des Vietnamiens sur les saveurs typiques du pays. Dào Nhung, professeur d’anglais à Hanoï, a déclaré qu’elle et ses amis aimaient les repas sud-coréens et fréquentaient le restaurant Gimbad dans la rue Ngoc Khanh quelques fois par semaine. "J’aime la culture de ce pays: leur musique, leur mode, leur gastronomie, c’est particulièrement plaisant", a-t-elle avoué.

Avec 59 milliards de dollars d’investissement enregistrés, les entreprises sud-coréennes jouent un rôle actif dans les secteurs économiques majeurs du Vietnam comme l’industrie électronique, l’énergie, l’automobile, l’habillement, la construction ou les services…, contribuant à changer la structure économique, créer l’emploi et assurer le bien-être social.

Ces conditions positives ont renforcé les échanges culturels entre les deux peuples et l’augmentation de l’immigration sud-coréenne au Vietnam. Les deux pays espèrent approfondir le partenariat de coopération stratégique dans tous les domaines au profit des deux peuples et approfondir encore les relations bilatérales.-CVN/VNA

Imprimez Favoris