03/03/2010 | 15:45:51

Exposition de tableaux brodés à Hanoi

La première exposition de tableaux brodés a ouvert ses portes le 23 novembre à Hanoi. U ne opportunité rare de découvrir jusqu'au Têt (Nouvel An lunaire) la broderie, un des métiers traditionnels du Vietnam.

«Que ces tableaux brodés sont beaux !", "C'est comme si l'on était devant de vrais oiseaux et fleurs", se sont exclamés presque tous les visiteurs lors du vernissage de cette exposition intitulée "Dan Thanh -Tableaux brodés traditionnels du Vietnam". On rappelle que "Dan Thanh" est un mot pour désigner l'art de la composition des couleurs d'une manière très subtile, surtout dans les tableaux brodés.

Ce sont près d'une trentaine de tableaux brodés de grand format exécutés au début du 20e siècle par des artisans vietnamiens et issus de la collection du Musée de l'histoire vietnamienne, qui sont présentés au public. Selon Nguyên Quôc Quân, directeur de ce musée, cette exposition est également une activité en l'honneur de la Journée des patrimoines du Vietnam (23 novembre).

Ces œuvres portent sur 4 thèmes. Le premier, comprenant 10 œuvres, représente fleurs, plantes et animaux tels que hibiscus, chrysanthèmes, lotus, bambous, pins, aigle, faisan, flamant, paon, phénix, canard... Ces œuvres expriment parfaitement les caractéristiques les plus représentatives de l'art de la broderie en terme d'association de couleurs, de techniques de broderie…

Le 2e thème fait découvrir 4 paires de sentences parallèles, un grand caractère chinois signifiant "Longévité". Ces tableaux sont utilisés pour l'autel de la maison familiale ou pour faire un présent à quelqu'un.

Le 3e, représenté par 4 tableaux, est une représentation des coqs et des tigres. Et le dernier, avec un seul tableau, porte sur les 3 vieux représentant le bonheur, la descendance nombreuse et la longévité.

Un dernier tableau représente le retour glorieux du mandarin à son village natal après son succès au concours national. À côté de ces tableaux brodés, l'exposition présente également plusieurs autres documents expliquant l'histoire de la broderie au Vietnam, avec des cartes postales de brodeurs de l'époque de la colonisation française, le portrait du génie tutélaire de la broderie du village Quât Dông du district de Thuong Tin, ancienne Hà Tây et aujourd'hui Hanoi, le Docteur Lê Công Hành (17e siècle), la maison communale du village Quât Dông, dédiée au génie tutélaire de la broderie Lê Công Hành, et de nombreuses autres images sur la broderie au village Quât Dông...

La broderie est apparue au Vietnam au 1er siècle, d'abord avec des techniques rudimentaires. Et puis, cet art a connu un tournant remarquable au 17e siècle grâce au Docteur Lê Công Hành qui a été envoyé en ambassade en Chine. Il y a appris des techniques ingénieuses de broderie et les a transmises aux villageois de son pays natal de Quât Dông, district de Thuong Tin, dans l'ancienne province de Hà Tây.

Aujourd'hui, non seulement des habitants de Quât Dông, plusieurs brodeurs de Xuân Neo ( province de Hai Duong), de Van Lân (province de Ninh Binh), de Câm Tu (à Huê), de Hôi An (province de Quang Nam Centre), de Dà Lat (province de Lâm Dông, sur les hauts plateaux du Centre) et de Hô Chi Minh-Ville, continuent de valoriser ce métier traditionnel en fabriquant divers articles allant des tableaux aux articles de souvenir qui séduisent de nombreux clients vietnamiens comme étrangers. - AVI

Imprimez Favoris