23/02/2013 | 15:23:30

Hàng Buôm, rue des Voiles, a aussi la dent sucrée

La rue Hàng Buôm dans les années du XX siècle (source: Internet)

Si vous demandez à n’importe quel Hanoïen un lieu où se vendent des confiseries, il vous répondra sans hésitation : la rue Hàng Buôm (Voiles), en plein cœur du vieux quartier de Hanoi.

La rue Hàng Buôm appartient au quartier éponyme, arrondisse-ment de Hoàn Kiêm. Elle est située tout près du lac Hoàn Kiêm (Épée restituée) et du marché Dông Xuân (le plus grand marché de l’ancien quartier de Hanoi). Cette rue est une destination de prédilection pour les touristes mais aussi pour les Hanoiens. La rue Hàng Buôm fait seulement 300 m de long et comprend 127 maisons numérotées. En moto, deux minutes suffisent à en faire le tour.

Le carrefour des rues Hàng Buôm, Hàng Duong, Hàng Ngang et Lan Ông marque le début de la rue Hàng Buôm avec son enfilade de boutiques de confiserie où trônent des bocaux de bonbons et des bouteilles de jus de goyave, de fraise, d’orange, de citron… Les Hanoïens ne sauraient manquer une balade dans cette rue à l’occasion du Têt pour acheter des paquets de bonbons.

Le tronçon reliant le carrefour Hàng Buôm - Ta Hiên à celui Hàng Buôm - Hàng Giây est plus tranquille car les boutiques sont remplacées par le siège de la police, de l’Association des arts et des lettres de Hanoi, le temple Bach Ma (un vestige historique de la capitale), et le centre d’informations de l’ancien quartier. Les maisons qui restent sont spécialisées dans la vente de vêtements, de sacs, certains sont des mini-hôtels, des bureaux de voyagistes... Ce tronçon correspond aux maisons numérotées de 43 à 79 côté pair et 40 à 78 côté impair.



La fin de la rue Hàng Buôm est la plus calme avec ses veilles maisons numérotées pair à proximité de la rue Dào Duy Tu et adjacentes à la rue Ma Mây, où flotte encore l’atmosphère du quartier ancien. Une originalité qui séduit nombre de visiteurs. Hàng Buôm attire aussi les gens pour ses spécialités culinaires. Viande rôtie au 108, bifteck au 51 ou pho xào (sauté) au 11.

Hàng Buôm appartenait autrefois au quartier de Hà Khâu. Ses habitants vivaient près des rivières Nhi et Tô Lich de métiers liés à l’eau. En plus, ils achetaient des joncs pour confectionner nattes, corbeilles, sacs, stores. C’est pour cela que la rue est appelée depuis rue Hàng Buôm.

Selon les chercheurs, vers le XIXe siècle, les commerçants chinois sont venus s’y installer, et ont laissé leur empreinte d’un point de vue architectural. À l’époque de la colonisation française, la rue a été rebaptisée rue des Voiles. En 1954, après la libération de la capitale, elle a retrouvé son nom originel. – AVI

Imprimez Favoris