La police d’enquête de Hanoï a décidé d’ouvrir une instruction sur l’affaire pénale survenue dans la commune de Dong Tam, district de My Duc, ​des chefs d'« arrestation illégale de personnes » , et de « destruction, dégradation et de détérioration volontaires de biens d’autrui », ​prévus par les articles 123 et 143 du Code pénal de la République socialiste du Vietnam.

C’est ce qu’a annoncé le 13 juin le général de brigade Doan Duy Khuong, directeur de la Police municipale de Hanoï.

Fin mars 2017, la Police d’enquête de Hanoï a ouvert une instruction pour « trouble à l’ordre public » dans la commune de Dong Tam. Dans le processus de travail avec les organes compétents, des résidents locaux ont retenu 38 personnes dans la Maison culturelle du village de Hoanh, dont des cadres du district de My Duc et des officiers de la Police de Hanoï. Le 18 avril, 15 personnes retenues ont été transférées aux autorités, alors que trois se sont libérées ​​seules. Après une discussion entre le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyen Duc Chung, et les habitants de la commune de Dong Tam, les autres personnes retenues ont été libérées. 

La Police d’enquête de la Police municipale de Hanoï collabore avec les autres organes compétents sur cette affaire. -VNA