04/01/2013 | 19:10:29

Hanoi : 8.500 milliards de dongs pour les villages de métiers

Un atelier de production d'objets en bois au village de Van Diem, Hanoi. (Photo: Dinh Hue/AVI).

La capitale Hanoi va investir plus de 8.500 milliards de dongs dans la restauration, la construction et le développement des villages de métiers.

Selon l'aménagement du développement des villages de métiers d'ici à 2030, Hanoi en comptera 1.500, plus la construction de 17 nouveaux reliés au développement du tourisme. De plus, 21 bénéficieront de grands travaux de restauration.

La capitale fera en sorte que la valeur de la production des villages de métiers atteigne 8,4% de celle de l'industrie et de l'artisanat en 2015, puis 8,5% en 2020, et 8,9% en 2030.

Les villages de métiers de Hanoi seront délocalisés dans les zones industrielles en vue d'une bonne gestion de l'environnement et du bien-être social. Les projets d'amélioration de l'environnement et des infrastructures (avec notamment la mise en place d'équipements et de technologies permettant de limiter les rejets polluants) seront prochainement déployés dans des dizaines de villages de métiers. L'objectif est que ces derniers fournissent environ 200.000 emplois, avec un revenu moyen par an et par habitant compris entre 25 et 30 millions de dongs en 2015, entre 35 et 40 milllions de dongs en 2020 ; et entre 50 et 60 millions de dongs en 2030.

La ville accordera des priorités à certains villages de métiers dans l'artisanat et les Beaux-arts, la transformation des produits agricoles et sylvicoles, le textile, la broderie, la céramique, la chaussure... et veillera au développement des métiers auxiliaires au service de la production industrielle et de la transformation destinées à l'exportation.

Le Vietnam compte 4.575 villages de métiers qui emploient plus de 11 millions de travailleurs.

Parmi les villages de métiers du pays, le village de poterie de Bat Tràng (Gia Lâm, Hanoi) est l’un des premiers exportateurs. Pourtant, ces derniers temps, le nombre de clients est en chute libre. Selon l’Association des potiers de Bat Tràng, le nombre de travailleurs est passé de 6.000 à 3.000. Le village de Van Phuc (Hà Dông, Hanoi), vieux de 1.200 ans, est connu dans tout le pays pour sa soie. Autrefois, son chiffre d’affaires se montait à des dizaines de milliards de dôngs chaque année, avec à la clé des milliers d’emplois ouvriers. Mais sous l’impact de la crise financière mondiale, ses 150 magasins attirent de moins en moins de clients.

Depuis longtemps, les villages de métiers jouent un rôle important dans le développement de l’économie locale et l’amélioration des conditions de vie des habitants. Le revenu des travailleurs est supérieur de 1,4 à 4 fois ceux perçus dans l’agriculture. Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, dans l’orientation de développement des métiers en milieu rural pour la période 2012-2020, la planification des villages de métier doit être reliée à la protection de l’environnement, conformément à l’édification de la Nouvelle campagne. Ce qui passe par une coopération étroite entre les localités, associations et habitants de ces villages. - AVI

Imprimez Favoris