11/02/2010 | 22:23:00

Hanoi : les marchés aux fleurs gardent leur bouquet

A l’approche du Têt traditionnel, les branches de pêchers colorent les marchés et les rues et font le charme de la capitale.

Les Hanoïens célèbrent le Nouvel An non seulement avec des "banh chung" (gâteau carré du riz gluant farci de viande de porc et de haricots verts), des rondelles de "gio lua" (pâté royal de viande de porc pilé), des étrennes glissés dans des petites enveloppes rouges mais aussi des branches de pêchers rouges, des kumquats ou des vases de fleurs vives, qui sont considérés comme des messagers du printemps. Malgré de nombreux abricotiers, kumquat, roses, orchidées, chrysanthèmes, les branches de pêchers ont toujours la cote.

D'ailleurs, aller aux marchés floraux du Têt procure bien des plaisirs. Pour les citadins, ce n'est pas simplement acheter une branche de pêcher, un pot d'abricotier ou un kumquat pour décorer leur maison, c'est aussi trouver de petits moments de détente et laisser de côté les préoccupations quotidiennes avant d'entrer dans la nouvelle année.

Cette année, Hanoi organise 51 marchés aux fleurs, sans compter des marchés provisoires un peu partout dans la ville. Les marchés traditionnels les plus connus sont ceux dans les rues Hàng Luoc, Hàng Ma, Hàng Ruoi et Hàng Khoai.

Selon le vice-président du Comité populaire du quartier de Hàng Ma, Nghiêm Xuân Giao, ce marché ne se tient qu'à l'approche du Têt, et ce depuis un demi-siècle.

Les marchés Quang An et Nghi Tàm, au bord de la rue Lac Long Quân, battent leur plein jusqu'à la nuit tombante pour fournir des fleurs de toutes les régions du pays. -AVI

Imprimez Favoris