05/08/2013 | 15:50:09

Hanoi élargie, cinq ans après: préservation de la culture de Thang Long

De nombreux Vietnamiens -qu'importe leur classe sociale- demandent, à l’occasion du Têt, une calligraphie.

Avec l'élargissement de ses limites administratives, Hanoi a connu une interaction entre deux régions culturelles: Thang Long et "xu Doai", ancien nom de Son Tây (à l'ouest de Hanoi), riches d'une culture ancienne et d'une variété de formes culturelles typiques.

Une des problèmatiques qui se pose pour Hanoi est de savoir comment maintenir la culture de la "Terre du Dragon prenant son envol", pour qu'elle puisse toujours rayonner, en héritant et faisant valoir la beauté de la culture de "xu Doai".

Ces 5 dernières années, après l'extension de ses limites administratives, la capitale a résolu ce problème, en dépit de difficultés. La culture de Thang Long illustre toujours la valeur de cette région à la civilisation millénaire, avec des formes culturelles caractéristiques de la culture de "xu Doai".

Préserver et exploiter le patrimoine culturel


Auparavant, Hanoi était connue pour sa citadelle, le vieux quartier, la Pagode au Pilier unique, la zone du vestige du Président Ho Chi Minh, le Temple de la Littérature (Van Mieu-Quoc Tu Giam), ses arts tels le "Ca tru" (chant des courtisanes), la danse ancienne appelée "danh bong", les marionnettes sur l'eau ainsi que les fêtes du génie Giong, etc. Lorsque Hanoi a été élargie, se sont ajoutés nombre de patrimoines comme l'ancien village de Duong Lam, la pagode des Parfums, la pagode Tay Phuong, le "chèo tàu" (chant des rameuses) lié à la légende Tan Vien (génie de la Montagne), etc.

L'interférence entre ces deux régions culturelles donne une dimension supplémentaire à la richesse du patrimoine culturel de Hanoi. La capitale concentre, à l'échelle nationale, le plus grand nombre de musées, de vestiges, d'anciens objets, de fêtes culturelles.

Selon le Service municipal de la Culture, des Sports et du Tourisme, la ville compte 32 musées étatiques, 5.316 vestiges dont 2.119 classés, 1.095 fêtes (parmi plus de 8.000 dans tout le pays).

Pour ceux chargés de la culture, se pose la question de préserver et d'exploiter efficacement ces valeurs culturelles. Ces cinq dernières années, la préservation et la valorisation de ces dernières ont pris une place importante dans les débats.

Selon Nguyen Van Truc, un responsable du Service de la Culture, des Sports et du Tourisme de Hanoi : "Nous avons collecté plusieurs formes artistiques de "xu Doai" tels que des danses anciennes, des marionnettes sur l'eau, des airs folkloriques, etc., au service du public à l'occasion des grands événements de la ville et du pays. Et lors de la célébration du millénaire de Thang Long-Hanoi, des spectacles de plusieurs formes artistiques de "xu Doai" ont été présentés et bien accueillis par le public".

Pour la période de 2012-2014, ce service fait un recensement sur les patrimoines culturels immatériels, établit des dossiers scientifiques pour les introduire dans la liste des patrimoines culturels immatériels nationaux.

En parallèle à cela, la préservation et restauration des patrimoines culturels matériels se posent comme un impératif. En plus des deux patrimoines culturels mondiaux que sont la zone du centre de la citadelle royale de Thang Long, les 82 stèles de pierre des docteurs des dynasties Le et Mac (1442-1779) au Temple de la Littérature (Van Mieu-Quoc Tu Giam), trois autres vestiges nationaux reçoivent un intérêt particulier. D'autres ouvrages ayant des valeurs historiques, culturelles, architecturales ont fait l'objet d'une restauration. Depuis 2010, Hanoi mobilise chaque année 1.000 milliards de dongs à cette fin.

Faire rayonner les valeurs humaines des Hanoïens

Les moeurs et coutumes de la capitale ont aussi été mis en valeur, dont la culture de "xu Doai".

Plusieurs grands mouvements culturels ont été lancés, tels celui intitulé "La population solidaire pour l'édification d'une vie culturelle au sein des quartiers résidentiels", de même que des modèles de familles culturelles, des villages et des groupes résidentiels culturels, etc.

Fin 2013, Hanoi a pour ambition que 84% des familles soient reconnues comme "Famille culturelle", 54% des villages reconnus "Village culturel", 64% des groupes résidentiels reconnus "Groupe résidentiel culturel". -VNA

Imprimez Favoris