18/06/2010 | 19:40:00

Hanoi s'emploie à élever sa capacité concurrentielle

Accélération de la réforme administrative et lutte contre la bureaucratie, telles sont les mesures avancées par Hanoi afin d'améliorer ses capacités concurrentielles compte tenu du fait que son indice de compétitivité provinciale (PCI) a constamment reculé ces dernières années.

Selon le classement de la Chambre de commerce et d'industrie du Vietnam, Hanoi s'est classée en 2009 au 33e rang des 63 villes et provinces du pays en terme de PCI, au lieu du 34e rang en 2007 et du 31e rang en 2008.

Selon les experts, ce recul s'explique par son agrandissement administratif qui a annexé toute la province de Ha Tây, le district de Mê Linh de la province de Vinh Phuc, ainsi que quatre communes du district de Luong Son de la province montagneuse de Hoa Binh, entraînant des conséquences pour les activités commerciales et de production de bon nombre d'entreprises implantées dans la ville. S'y sont ajoutées les difficultés en matière de dégagement des terrains, de crédit bancaire, de lacunes dans les infrastructures ainsi que des procédures administratives complexes, qui ont constitué des obstacles importants à l'amélioration de l'environnement d'investissement de la capitale.

Pour remédier à ces problèmes, Hanoi a élaboré un projet d'élévation du PCI pour la période 2009-2010, lequel concerne pour l'essentiel l'amélioration de l'environnement du commerce et de l'investissement dans l'objectif de relever son PCI pour une 23e place parmi les 63 villes et provinces du pays.

Dans ce cadre, la ville prête une attention particulière à la réforme administrative. Dans le cadre de la deuxième phase du projet de simplification des procédures administratives, 70% de celles-ci ont été annulées ou simplifiées, dépassant largement le seuil de 30% exigé par le Premier ministre.

Par ailleurs, la ville a demandé à ses organes compétents de perfectionner le système de planification afin de faciliter les activités commerciales et de production des entreprises, simplifier les procédures et réduire la durée de création d'une entreprise, ainsi que de mettre en oeuvre des programmes d'assistance à la formation de ressources humaines au profit des petites et moyennes entreprises (PME).

Imprimez Favoris