18/03/2010 | 10:50:50

La rue Hàng Duong

Chaque année, à l’approche à la Fête de la mi-automne ou Têt Trung Thu, traditionnellement réservée aux enfants, la rue devient plus animée.

Les propriétaires des grands magasins, comme Ngoc Anh, Ngoc Dung, Tong Hien, etc, peuvent gagner en une semaine ce qu’ils gagnent en dix mois.

Dans les années 1960, la population de cette rue a commencé à excercer d’autres métiers pour répondre à la demande des Hanoiens et des gens des provinces voisines. C’est pourquoi de nombreux autres produits sont vendus à côté des confiseries, comme tissus, accessoires de mode, souvenirs, portraits et, surtout, "Ô mai" (fruits confits), une spécialité de Hanoi.

Pas mentionnée dans les anciens livres comme une spécialité de Tràng An (l'ancien nom de Hanoï), les "Ô mai" sont devenus très populaires depuis quatre décennies seulement.

Ils se vendent aussi dans d’autres rues de Hanoi et d’autres villes du Nord comme Hai Phong, Thai Nguyên, Hung Yên, Thai Binh et Nam Dinh.

De nos jours, même si la physionomie de la rue a bien changé, il reste de nombeuses maisons anciennes comme la Maison communale Vinh Hanh (au n ° 19B), la Pagode Duc Mon (au n ° 38), classées sites historiques nationaux.


(Vietnam Illustre)

Imprimez Favoris