Le Vietnam a proposé samedi à Manille des mesures pour renforcer davantage le rôle de l’Assemblée interparlementaire de l’ASEAN (AIPA), mettant en avant la nécessité d’une rénovation inclusive de la coopération AIPA-ASEAN.

Dans leur nouvelle période de développement, la coopération ASEAN-AIPA devrait être renouvellée dans le sens d’améliorer la connectivité, la substantialité et l’efficacité, a déclaré la vice-présidente de l’Assemblée nationale du Vietnam, Tong Thi Phong, à la première session plénière de la 38e Assemblée interparlementaire de l’ASEAN.

L’accent devrait être mis sur l’accélération du développement de la Communauté de l’ASEAN sur trois piliers - politique-sécurité, économie et culture-société, pour qu’elle devienne un moteur du maintien de la paix, de la stabilité et de la croissance durable, de la prospérité dans la région, a-t-elle dit.

Il faudrait aussi se concentrer sur le renforcement de la solidarité de l’ASEAN et l’élévation de la prise de conscience sur la Communauté de l’ASEAN, et la consolidation et la promotion de la centralité de l’ASEAN dans l’architecture régionale, a-t-elle poursuivi.

Afin de contribuer au développement et à la réussite de l’AIPA, le Vietnam a formulé cinq propositions, selon la vice-présidente de l’Assemblée nationale du Vietnam.

Primo, l’AIPA devrait redoubler d’efforts pour travailler avec l’ASEAN à rehausser la prise de conscience des gens, aux niveaux national et régional, sur l’importance et la capacité de l’AIPA de contribuer à l’édification de la Communauté de l’ASEAN et à la matérialisation des intérêts des populations de l’ASEAN.

Secundo, l’AIPA devrait promouvoir davantage son rôle dans le renforcement de la complémentarisation de la diplomatie parlementaire dans l’ensemble de la diplomatie d’Etat entre les pays membres et avec les partenaires de l’ASEAN.

Tertio, il faudrait contribuer à consolider et à renforcer le rôle central de l’ASEAN dans la région par la promotion des principes et normes de conduite de l’ASEAN et l’observation du droit international, à resserrer les liens entre les parlements des pays membres, et à promouvoir le rôle de l’AIPA dans la région.

Quarto, élever l’efficacité et la substantialité des contacts directs annuels entre les représentants de l’AIPA et les dirigeants de l’ASEAN dans le sens de renforcer l’interaction, de renouveler les modes d’échange, promouvant ainsi une coordination étroite entre canaux parlementaire et gouvernemental.

Quinto, l’AIPA devrait renouveler et améliorer davantage ses activités, y compris l’amélioration des capacités et des mécanismes de coordination entre le secrétariat de l’AIPA à Jakarta, ses antennes dans les pays membres, ainsi qu’entre le secrétariat de l’AIPA et le secrétariat de l’ASEAN. 

La 38e Assemblée interparlementaire de l’ASEAN réunit du 16 au 19 septembre dans la capitale philippine 10 pays membres de l’ASEAN et 11 pays observateurs. – VNA