19/11/2013 | 17:33:53

Les autobus de Hanoi cinq années après l’élargissement de la ville

Source: Internet

Le bus aux couleurs jaune et rouge. Une image familière des Hanoïens depuis longtemps, particulièrement aux cours de ces cinq dernières années qui on marqué l’élargissement de la capitale vers les provinces de Ha Tay, Vinh Phuc et Hoa Binh.

Comme pour toutes les grandes villes du monde, la circulation est le souci majeur des autorités et le bus, la meilleure solution pour résoudre le problème des embouteillages. Juste après l’élargissement de la capitale, la Compagnie générale des Transports de Hanoi (Transerco), chargée de la gestion des bus hanoïens, a construit plusieurs parcs de stationnement dans les localités périphériques telles que le district de Dong Anh, le chef-lieu de Son Tay… Les lignes de bus sont passées 65 à 77 actuellement avec 1.000 stations, urbaines et suburbaines, 10.000 trajets par jour pour plus d’un million de passagers, ce qui supprime plus de 700.000 trajets par jour à moto.

Transerco a aussi mis en service 35 nouveaux véhicules, tous dotés d’équipements modernes, donné des cours de formation sur le code de la route à près de 2.000 de ses employés, coordonné ses activités avec la police municipale en vue de lutter contre les délits dans les bus, punir les cas d’infraction au code de la route. C’est ainsi que la compagnie Transerco a enregistré de bons résultats comme l’a montré son rapport du 1er semestre 2013 : 202,5 millions de passagers transportés et 2.042 milliards de dongs de recettes, soit une hausse de 10 % par rapport à la même période de 2012.

Devant ce succès, l’objectifs des autorités de Hanoi est de réaliser de 50 à 55 % la circulation en bus d’ici 2020.

Selon M.Trieu, directeur adjoint de Transerco : « nous sommes en train d’améliorer notre réseau de bus pour qu’il puisse desservir tous les centres administratifs de Hanoi et de la périphérie. D’ici à 2015, nous remplacerons chaque année de 100 à 150 anciens bus, soit au total 400. Une étude est en cours sur les minibus à 16 sièges, sur les bus scolaires, sur ceux desservant les zones industrielles ».

Un modèle de distribution automatique des tickets a été proposé aux autorités municipales par le Service des Transports et des Communications de Hanoi. Il sera reliés au système GPS (système de positionnement global) et nécessitera un investissement de près de 271 milliards de dongs.

Au cours des cinq années d’aggrandissement de Hanoi, l’autobus a montré tous ses bienfaits : réduction des embouteillages, circulation en sécurité et à bas prix. Ils font partie intégrante de la vie urbaine et pas mal de gens les préfèrent à tout autre véhicule. Une association des amis du bus a même vu le jour. -VNA

Imprimez Favoris