26/01/2017 | 11:26:00

Les marchés aux fleurs de Hanoi

Ces jours-ci, les marchés aux fleurs de Hanoi sont en effervescence. La foule est nombreuse, car les fleurs et les plantes sont indispensables pour le Tet. Chaque visite donne lieu au même enchantement.

Trois heures du matin. Surprise ! Le marché aux fleurs Quang Ba, dans l’arrondissement de Tay Ho, bat déjà son plein. Une effervescence qui contrast​e avec la ville, profondément endormie… Quang Ba, le plus grand marché de vente en gros de fleurs de Hanoi, ​commence tous les jours à 2h du matin.

Photo: VOV
La plupart des vendeurs viennent des villages horticoles célèbres de la capitale comme Nghi Tàm, Nhât Tân, Tây Tuu… ou des districts limitrophes de Dông Anh et Soc Son, voire des provinces avoisinantes. A l’occasion du Tet, ce marché est une destination de prédilection pour bon nombre de Hanoiens. On écoute Huynh Ngoc : « On trouve ici tous types de fleurs, de pêcher et d’abricotier,  de kumquats, oeillets, chrysanthèmes, lys, fleurs du Sud et de Dalat. Des fleurs importées aussi. Le prix est très raisonnable. Chaque fleur a sa signification particulière. Les fleurs de pêcher symbolisent le printemps, le kumquat est l’emblème des retrouvailles familiales alors que le lys rend plus chaleureux l’ambiance du Tet. »

Photo: VOV
A l’approche du Tet, le marché nocturne aux fleurs de Quang Ba est un lieu de rendez-vous de nombreux jeunes. Ils viennent y humer l’ambiance du Tet traditionnel des Hanoiens. Do Phan Vinh Hai, un jeune saigonais en mission à Hanoi : « J’ai la chance d’être à Hanoi ces jours-ci. Je vais au marché aux fleurs de Quang Ba très tôt le matin pour découvrir l’ambiance du Tet de Hanoi. Ici, il fait un peu froid et cela rend le Tet de Hanoi particulier. »

Photo: VOV
Moins grand que le marché aux fleurs de Quang Ba, celui de Hang Luoc situé dans le vieux quartier de Hanoi, est connu pour son authenticité. Il est ouvert du 23è jour du dernier mois lunaire au jour du réveillon. On y vend des fleurs traditionnelles de Hanoi. Nguyen Hong Quang, un hanoien : « Parfois, on vient ici non pas pour acheter des fleurs ou des kumquats mais juste pour se promener et pour admirer les fleurs. Cette habitude est devenue une marque culturelle très particulière des Hanoiens. C’est dans ce marché que l’on peut trouver les fleurs traditionnelles de Hanoi comme les fleurs de pêcher, les violettes, les dahlias ou bien les gerberas. Aujourd’hui, il y a beaucoup de fleurs importées mais on aime encore la simplicité des fleurs traditionnelles de Hanoi. »

Photo: VOV
Ici, personne ne se presse. On se promène, on admire les fleurs et on s’exclame à haute voix “Ah ! Cette fleur là est si jolie !”. Et à la fin, après avoir  choisi ce que l’on veut, on négocie avec le vendeur. Tous les ans, Le Hoai Nam va au marché aux fleurs de Hang Luoc. « On vient ici juste pour admirer les fleurs et comparer par rapport aux années précédentes. Est-ce que les fleurs sont belles ? Ou ont-elles été touchées par les intempéries ? On vient au marché pour sentir de plus près l’arrivée du printemps », a-t-il dit.

Photo: VOV
Depuis toujours, se rendre aux marchés est pour les Hanoiens une façon de sentir l’ambiance du Tet. Ils y viennent retrouver la sérénité de l’âme en espérant une nouvelle année pleine de bonheur et de réussites. -VOV/VNA

Imprimez Favoris