23/10/2017 | 10:59:00

Les rues piétonnes de Hanoï se posent en label touristique

Les rues piétonnes ont donné une nouvelle physionomie à Hanoï. Photo : VNA

Treize mois après son instauration, l’espace piéton aménagé autour du lac Hoàn Kiêm (Épée restituée) est devenu une destination incontournable pour les touristes le week-end. Une initiative positive à tous points de vue : touristique, économique, social et culturel.

Le Vieux quartier de Hanoï porte tous les traits d’une ville millénaire. Quand la nuit étale son noir manteau scintillant, les visiteurs peuvent s’adonner au shopping, profiter de la musique, déguster des spécialités gastronomiques que l’on trouve nulle part ailleurs, ou tout simplement passer de bons moments entre amis.

Les zones piétonnes autour du lac de l’Épée restituée ont officiellement ouvert le 1er septembre 2016, incluant dix rues que sont Hàng Buôm, Ma Mây, Dào Duy Tu, Hàng Giây, Luong Ngoc Quyên, Ta Hiên, Hàng Ngang, Hàng Dào, Hàng Duong, Dông Xuân. Cet espace piétonnier est ouvert tous les vendredis, samedis et dimanches soirs, de 19h00 à minuit en été et de 18h00 à minuit en hiver. Tous les magasins et les bars qui s’y trouvent peuvent rester ouverts jusqu’à 2h00 du matin.

«Nous croyons que la culture unique de Thang Long (ancien nom de Hanoï) ainsi que ses diverses caractéristiques culinaires et artistiques au milieu du mode de vie actuel répondront aux besoins d’activités culturelles et de divertissement pour les Hanoïens, ainsi que pour les touristes, d’où qu’ils viennent», a souligné Nguyên Duc Chung, président du Comité populaire de Hanoï.

Des services à perfectionner

Des propos qui se vérifient sur place, au regard des nombreuses activités artistiques et culturelles proposées un peu partout dans les rues, tels que les spectacles de musique traditionnelle comme le hat xâm (chant des aveugles), le chèo (théâtre populaire) et le ca trù (chant des courtisanes) au jardin du roi Ly Thai Tô, aux temples Ngoc Son et Bà Kiêu.

En outre, My Hanoi, un club d’amoureux de la ville, organise dans la rue Dinh Tiên Hoàng - devant le temple Ngoc Son - des jeux folkloriques qui attirent toujours une foule de participants. La place Dông Kinh Nghia Thuc est le théâtre de spectacles de cirque, de son et lumière, et des expositions en tout genre sont organisées dans les zones adjacentes au centre commercial Tràng Tiên Plaza. Les N°2 et N°16 de la rue Lê Thai Tô sont, eux, dédiés à des programmes d’arts contemporains.
 
Des jeux folkloriques organisés par le club My Hanoi dans la rue Dinh Tiên Hoàng. Photo : VNA
Pour mieux répondre aux besoins des touristes, le Comité populaire de Hanoï a mis en place des mesures visant à améliorer les rues piétonnes. Les décorations lumineuses ont été réorganisées autour du lac de l’Épée restituée. Un réseau de distributeurs automatiques de boissons a été installé autour du lac pour servir les passants. La ville remettra en état les trottoirs ainsi que les façades des maisons et des sièges administratifs autour du lac.

Avec le succès de l’application des technologies numériques dans les rues piétonnes à Séoul, le professeur Donyun Kim, de l’Université Sung Kyung Kwan (République de Corée), estime que l’espace piéton de la capitale doit tendre vers l’objectif d’une ville intelligente et respectueuse de l’environnement, en misant notamment sur les transports publics au dépend des véhicules individuels.

Pour valoriser les bienfaits des rues piétonnes sur le développement de la capitale, «il faut renforcer la participation de la population dans la mise en place de ces rues et leur assurer un accès égal aux opportunités», a proposé Nguyên Quang, directeur de l’ONU Habitat au Vietnam.

Un théâtre à ciel ouvert

La créativité et la diversité des programmes artistiques traditionnels et modernes ont soufflé un vent nouveau sur les rues piétonnes de la capitale, transformant cet espace en une destination désormais incontournable.
 
Un carnaval international animé et multicolore a déjà eu lieu dans les rues piétonnes. Photo : VnExpress
«Hanoï invitera chaque mois deux provinces à y présenter leur culture immatérielle et gastronomique. Des pays européens et du Sud-Est asiatique pourront y présenter chaque année certains pans de leur culture», a informé le président du Comité populaire de la ville, Nguyên Duc Chung.

Un carnaval international animé et multicolore a déjà eu lieu il y a une quinzaine de jours dans les rues piétonnes, avec 90 artistes européens (musiciens, chanteurs, danseurs, acrobates, clowns et jongleurs) qui ont fait sensation auprès des passants, quelque peu surpris de voir une telle animation. Il s’agit du premier programme artistique de la liste d’activités organisées par le Comité populaire de Hanoï, en coordination avec Sun Group, dans le but de diversifier les produits touristiques de la capitale. 

Samantha Hart, une touriste américaine, a séjourné deux semaines à Hanoï : «Je n’avais jamais vu un espace nocturne tel que celui-ci auparavant. La nourriture est excellente, les gens sont sympas et accueillants et les paysages nocturnes valent à eux seuls le voyage ! Et cela permet de prolonger la soirée, ce qui ne gâte rien. Plus besoin de regagner sa chambre d’hôtel avant minuit !».

L’espace piéton autour du lac Hoàn Kiêm contribue à mettre en exergue les valeurs des patrimoines historiques et culturels ainsi qu’à changer, rafraîchir le paysage urbain. Une belle manière aussi de diversifier les produits touristiques de la capitale, en proposant aux visiteurs des quatre coins du globe de vivre une expérience dont ils se souviendront et qui les incitera, sinon à revenir, à en parler autour d’eux. 

* La rue Trinh Công Son rejoint le club
 
La rue piétonne Trinh Công Son est ouverte depuis début octobre. Située à proximité immédiate du Lac de l’Ouest (Hô Tây), elle démarre de la ruelle 612 (rue Lac Long Quân) pour rejoindre une partie de la ruelle 431 (rue Âu Co). L’espace piéton est désormais ouvert tous les vendredis, samedis et dimanches à partir de 19h30. – CVN/VNA

Imprimez Favoris