04/01/2013 | 20:53:00

Loi sur la capitale: Pour le développement de Hanoi et du pays

Photo d'illustration (Source:AVI)

L'adoption de la loi sur la capitale témoigne de la détermination du Parti, de l'Etat comme de l'aspiration du peuple de créer une capitale civilisée, riche, belle et moderne, digne de son statut de centre urbain particulier, mais aussi de centre politique et administratif national. Il s'agit d'un moment historique pour Hanoi comme d'un événement important pour le pays.

L'adoption de la loi sur la capitale le 21 novembre 2012 lors de la 9e session de la 13e législature de l'Assemblée nationale est non seulement un honneur pour la capitale mais aussi le renouvellement de la responsabilité de cette dernière au regard de l'ensemble du pays.

Il y a plus d'un millénaire, en l’an 1010, le roi Ly Thai To a décidé de transférer la capitale de Hoa Lu, zone favorable pour la défense mais défavorable sur le plan économique, à Dai La (ancien nom de Hanoi). D'après la légende, il aurait vu un dragon d'or s'envoler de Dai La, d'où le nom de Thang Long (Dragon qui s'envole) qui lui fut donné.

L'Edit royal de transfert de la capitale (Thien do chieu) promulgué l'automne de l'an 1010, parlait de Thang Long en ces termes :

"Sa position évoque celle d'un dragon lové, d'un tigre assis, elle est à égale distance des quatre points cardinaux et correspond à une orientation favorable des monts et des fleuves.

Là, l'emplacement est suffisamment vaste et plat, les terrains suffisamment élevés et bien exposés. La population est à l'abri des inondations et des crues. Tout y est florissant et prospère. C'est le plus beau site où se rassembleront hommes et richesses provenant des quatre points cardinaux".

Malgré les vicissitudes de l'histoire, au cours d'un millier d'années Ke Cho-Thang Long-Hanoi a vu converger les élites des quatre points cardinaux, créant de belles traditions culturelles et un esprit humain profond.

Thang Long-Hanoi, tout au long de l'édification et de la défense nationales, a affirmé sa grandeur d'âme héroïque à travers les batailles pour l'indépendance telles que celles de Dông Bô Dâu (dynastie des Trân, 1225-1400), de Dông Quan (dynastie des Lê postérieur), de Ngoc Hôi-Dông Da en 1789 (dynastie de Quang Trung-Nguyên Huê), de Mua dông à Hanoi (L'Hiver à Hanoi) "Prêts à mourir pour que la Patrie vive" en 1946, du Dien Biên Phu aérien en 1972 (époque du président Hô Chi Minh)... Mais elle reflète avant tout l'aspiration à la paix et à la reconstruction du pays.

Thang Long-Hanoi qui devient capitale pour toujours est un choix historique. Tout au long de son histoire, Thang Long-Hanoi a été imprégnée des quintessences du pays millénaire et suscité la fierté d'une capitale civilisée et héroïque, comme celle d'une ville de paix.

Le 4 mars 2008, le Premier ministre a publié une directive d'agrandissement des limites administratives de la capitale. Hanoi élargie englobe désormais toute la province de Ha Tay, le district de Me Linh de la province de Vinh Phuc et les quatre communes du district de Luong Son de la province de Hoa Binh, couvrant désormais une superficie totale de 3.344.000 km² pour une population de près de 6,3 millions de personnes. Elle comprend 29 arrondissements et districts, 577 communes, chefs-lieux et quartiers, et abrite trois ethnies, Kinh, Muong et Dao. Selon le plan d'aménagement global de la capitale de Hanoi pour 2030 et sa vision pour 2050, il s'agit d'un espace urbain empreint d'identité vietnamienne qui prend actuellement forme.

Ce plan d'aménagment global prévoit un réseau de centres urbains, avec un centre-ville et cinq cités satellites que sont Hoa Lac, Son Tây, Xuân Mai, Phu Xuyên et Soc Son. Ses chefs-lieux seront reliés par des axes de communication ou des ceintures communiquant avec les réseaux routiers régionaux et nationaux, et ses zones d'agglomération urbaine et industrielles côtoieront espaces verts et plans d'eau...

Hanoi a une nouvelle dimension, réunissant de nouveaux atouts afin de concrétiser le souhait de créer un centre urbain verdoyant, beau et moderne. Néanmoins, elle fait face à des défis sans précédent après une période de développement trop rapide. L'Ordonnance sur la capitale de 2000 recèle plusieurs faiblesses. En ce qui concerne les infrastructures, les quatre anciens arrondissements intra-muros ne répond aux besoins de logements que de seulement 300 à 400.000 personnes alors que plus d'un million y habitent. Des dizaines d'usines rejettent tous les jours des fumées polluantes... Et la préservation des patrimoines matériels comme immatériels transmis par les précédentes générations rencontre également des problèmes... La capitale est vraiment surchargée.

La loi sur la capitale est un cadre juridique important qui permettra aux responsables de Hanoi à appliquer la résolution No 11 du Bureau politique sur les orientations et tâches de développement de la capitale pour la période 2011-2020. Il s'agit ici d'édifier une capitale digne de son rôle de pôle politique, administratif, économique, culturel, historique et médical, force motrice du développement du delta du fleuve Rouge comme de tout le pays. Elle lui permettra de pleinement se développer socioéconomiquement, de manière durable, d'améliorer de plus en plus les conditions de vie de ses habitants tant spirituellement que matériellement, de poursuivre le renforcement de la stabilité sociopolitique, de la sécurité et de la défense, ainsi que d'édifier un système politique sain et puissant.

L'objectif de la loi sur la capitale est de faire de Hanoi la localité pionnière du pays, d'atteindre une à deux ans plus tôt que prévu l'objectif l'industrialisation et de modernisation afin de contribuer à atteindre les objectifs fondamentaux du Vietnam de devenir un pays industriel et moderne en 2020. - AVI

Imprimez Favoris