04/02/2011 | 11:28:00

Tendance : avoir un chat botte les Hanoïens

Outre l'élevage de chiens de compagnie pratiqué depuis des dizaines d'années, les Hanoïens ont plaisir de décliner cette expérience avec les chats. Une tendance à la hausse depuis quelques années.

La ville de Hanoi compte de plus en plus de boutiques de chiens et de chats de compagnie, la plupart se trouvant dans les rues Hoang Hoa Tham - Buoi et Truong Chinh.

Les riches sont prêts à dépenser de 10 millions de dongs à plusieurs dizaines de millions de dongs pour devenir propriétaire d'un chat rare et précieux comme le Somali ou l'American Curl... Les autres préfèrent le mau arabe, le chat d'Angleterre, de France, de Russie... moins douloureux pour le porte-monnaie avec des prix variant de 500.000 dongs à quelques millions de dongs selon les races.

Selon un propriétaire d'une boutique de chats située rue Hoang Hoa Tham, chaque race a ses caractéristiques, ce qui détermine leur prix de vente.

Les Somalis coûtent cher car ils ressemblent à un petit renard, avec des oreilles relativement grandes et de grands yeux en forme d'amande. Cette race de chat est très intelligente et possède un miaulement doux.

L'American Curl a des oreilles pliées tandis que le chat des Chartreux, originaire de France, est séduisant et caractérisé par des yeux de couleur cuivre ou orangée, un pelage court et fourni aux reflets bleutés.

Plusieurs boutiques d'accessoires et d'aliments pour chiens et chats ont ouvert, sans compter les sites web spécialisés qui pullulent. Il existe même un "café des chats", près du lac de l'Ouest, dont le concept, pour le moins original, permet de déguster une bonne tasse de café entouré de matous. Ce lieu est aussi un lieu d'échange pour tous les passionnés qui souhaitent partager leurs expériences de vente, d'achat et d'élevage de ces petits félins.

M. Nguyen Bao Sinh, domicilié dans la rue Truong Dinh, a investi 5 milliards de dongs dans la construction d'un hôtel pour chiens et chats qui dispose de six étages de 100 m² chacun.

Cet établissement est très moderne et équipé de climatiseurs, de lits, et est connecté à l'Internet par le biais d'une webcam pour que ses clients puissent suivre des activités et la santé de leurs "chéris".

Cet établissement comprend aussi des chambres avec des services de séchage, de frisage de poils et de "patticure".

D'après Nguyen Bao Sinh, la plupart des propriétaires de sa clientèle sont des diplomates, des entrepreneurs étrangers travaillant et vivant au Vietnam et les familles vietnamiennes riches. Ils envoient leurs animaux domestiques dans cet hôtel quand ils voyagent ou passent le Tet ou les jours fériés dans un autre pays. -AVI

Imprimez Favoris