02/12/2009 | 14:59:00

Une coopération avec Séoul pour embellir Hanoi

Les autorités de Hanoi viennent de discuter d'un projet en coopérant avec Séoul, qui concerne l'aménagement du fleuve Rouge traversant la capitale.

Selon le secrétaire de l'organisation du PCV de Hanoi, Pham Quang Nghi, il s'agit d'un projet "extrêmement important, non seulement pour Hanoi mais encore pour tout le pays". Il est perçu comme une bonne occasion pour que la capitale se développe d'une façon synchronisée avec les régions en bordure des 2 rives du fleuve Rouge. Ainsi, la physionomie de la capitale s'en trouvera embellie dans l'avenir.

D'ailleurs, cet aménagement devrait donner des orientations et des solutions visant à mieux évacuer les eaux et à mieux protéger les digues. Sans compter la préservation et la mise en valeur de l'histoire et de la culture accompagnées d'une politique conséquente sur l'environnement et le développement durable.

Pour Tô Anh Tuân, directeur du Service de l'aménagement et de l'architecture de Hanoi, la ville devrait signer un accord officiel avec Séoul sur les coopérations après l'établissement définitif de l'aménagement détaillé pour la réalisation de la 2e phase dudit projet.

À présent, le projet continue d'être complété et modifié avant d'être soumis aux organismes compétents pour l’adoption. La capitale continuera de recueillir des opinions de différents organes et experts.

Pour sa 2e phase, l'aménagement du fleuve Rouge devra être soumis au Conseil national d'expertise après avoir été vérifié par l'organisation du PCV de Hanoi, le Conseil et le Comité populaires municipaux et par le Comité de pilotage de l'aménagement et de l'investissement de la région hanoïenne. Le projet sera ensuite soumis au Premier ministre Nguyên Tân Dung, puis présenté devant l'Assemblée nationale pour l'adoption.

Selon Tô Anh Tuân, Hanoi maintient le périmètre d'étude du projet comme celui tracé lors de la première phase, c'est-à-dire, seulement 40 km (tronçon traversant la capitale avant son élargissement). M. Tuân fait savoir que le déplacement des habitants afin d'assurer la sécurité des digues se réalisera en conformité avec la loi. Selon les prévisions, quelque 170.000 habitants (environ 39.100 familles) devraient être déplacés.

L'investissement initial du projet s'élève à quelque 7 milliards de dollars. Un processus prioritaire pour l'aménagement de Hanoi est tracé : aménagement pour la prévention et la lutte contre les inondations, ensuite pour le système des digues, puis pour l'utilisation des terres et la construction. En se basant sur ce processus, Hanoi déterminera des ouvrages prioritaires à réaliser dans un futur proche.

Imprimez Favoris