28/05/2017 | 10:59:00

Une "vraie" rue des livres voit le jour à Hanoï

La rue 19 Décembre est devenue la première «vraie» rue des livres de Hanoï. Photo : CVN


Une première rue des livres s’est ouverte début mai dans le centre-ville de Hanoï. Objectif : promouvoir la lecture, faire se rencontrer lecteurs, auteurs et professionnels de l’édition.

Deux semaines après son inauguration le 1er mai, la première rue des livres de la capitale, qui sert également d’espace culturel et de divertissement aux Hanoïens, a attiré près de 20.000 visiteurs, a informé Dinh Hông Phong, vice- président du Comité populaire de l’arrondissement de Hoàn Kiêm.

Coorganisée par le Service de l’information et de la communication de Hanoï et l’arrondissement de Hoàn Kiêm, elle se situe dans la rue 19 Décembre, qui relie les rues Hai Bà Trung et Ly Thuong Kiêt.


Cette voie, de 200 m de long, abritait le marché 19 Décembre, plus connu sous le nom de Âm Phu (marché de l’Enfer), un lieu historique de la capitale. Selon la directrice du Service municipal de l’information et de la communication, Phan Lan Tu, «la rue des livres deviendra non seulement un espace culturel, mais aussi un lieu d’éducation aux traditions révolutionnaires».

Un espace serein et convivial

Ouverte au public de 08h00 à 22h00 tous les jours, cette rue de 16 cabanons (une par maison d’édition) propose des ouvrages dans tous les domaines: littérature,  médecine, économie, sciences, éducation, etc. Au milieu de la rue, un espace équipé de plantes vertes et de bancs permet aux visiteurs de se reposer, de discuter et de feuilleter les ouvrages qu’ils viennent d’acheter. C’est là aussi où sont organisés des échanges avec des auteurs, ainsi que divers programmes culturels et artistiques.

Une connexion wifi gratuite est disponible dans tout le périmètre. Pour préserver le calme des lieux, la circulation est interdite. Deux kiosques d’information sont installés aux deux extrémités de la rue. «C’est un lieu intéressant où l’on peut trouver beaucoup de livres mais aussi échanger avec des personnes qui ont la même passion pour les livres», a confié Thanh Thao, étudiante en 3e année à l’Université nationale de Hanoï.

«C’est une véritable oasis de sérénité au milieu de la ville. Je suis venu à la recherche de livres que j’avais lus dans ma jeunesse», a partagé Vu Minh, un retraité vivant dans l’arrondissement de Hoàng Mai. 

De nouvelles rues en projet

D’après Phan Lan Tu, la capitale compte déjà plusieurs lieux baptisés «rue des livres», dont les rues Nguyên Xi ou Dinh Lê. Mais ce sont uniquement des points de vente et il n’y a pas ou peu d’espaces de lecture. Il n’y a pas non plus de rencontres entre lecteurs, auteurs et éditeurs. «Nous espérons que cette vraie rue des livres deviendra une adresse fréquentée des lecteurs, grâce notamment à son large choix d’ouvrages et à ses activités de promotion de la lecture», a souligné Mme Tu.

«J’ai été parmi les premiers à proposer l’ouverture de cette rue. J’ai déjà visité une bonne quarantaine de pays et j’ai vu de telles rues à Paris et à Londres. Je propose d’ouvrir quatre rues des livres à Hanoï, au nord, au sud, à l’est et à l’ouest de la citadelle. Nous demanderons l’autorisation de la municipalité pour ouvrir la deuxième dans l’arrondissement de Câu Giây, à l’ouest de la ville», a informé Nguyên Manh Hùng, directeur général de la société Thai Hà. 

Ngô Van Quy, vice-président du Comité populaire municipal de Hanoï, a souligné que cette première rue des livres de la capitale permettrait aux lecteurs d’avoir accès à divers livres, de rencontrer et d’échanger avec des auteurs vietnamiens comme étrangers. «Nul doute qu’elle deviendra un lieu de rendez-vous pour les lecteurs, les auteurs et les professionnels de l’édition», a-t-il ajouté.

Selon les prévisions, une autre rue des livres verra le jour dans la zone piétonne du week-end près du parc Ly Thai Tô, à côté du lac Hoàn Kiêm (lac de l’Épée restituée). – CVN/VNA

Imprimez Favoris