Du 18 au 29 décembre 1972, l’armée américaine a mené une opération aérienne d’envergure contre le Nord du Vietnam, avec Hanoï comme cible prioritaire. Elle visait à détruire, à paralyser l’esprit du peuple vietnamien, à le forcer à accepter les conditions posées par les Américains aux négociations de Paris.

De nombreux bombardiers stratégiques B52 ont été mobilisés durant 12 jours et 12 nuits pour une bataille historique que l’on n’allait pas tarder à comparer à celle de Diên Biên Phu, transposée dans les airs.

"L’Enfer sur Terre" déversé depuis les airs
 

L’exposition “Diên Biên Phu aérien“ rappelle une page glorieuse de l’histoire du Vietnam. Photo : CVN

Grâce à une bonne préparation et à une parfaite synergie, l’armée et le peuple de Hanoï et du Nord ont tenu en échec les attaques de l’aviation américaine, détruisant 81 avions, dont 34 forteresses volantes B52. Ces 12 jours et 12 nuits de la fin du mois de décembre 1972 sont entrés dans l’histoire du Vietnam comme un exploit miraculeux.
 
Cette victoire retentissante a obligé le gouvernement du président Nixon à retourner à la table des négociations et à signer les accords de Paris, le 27 janvier 1973, qu’ils avaient précédemment refusés.

L’exposition intitulée “Diên Biên Phu aérien et l’abri souterrain du commandement T1“, qui se tient du 15 décembre 2017 à la mi-février 2018 dans la Cité impériale de Thang Long à Hanoï - un lieu lui aussi chargé d’histoire - vient retracer cette bataille épique, 45 ans après. Près de 200 photos, documents et objets liés à ces 12 jours et 12 nuits de furie et de terreur, notamment des souvenirs d’anciens cadres et soldats ayant travaillé dans cet abri souterrain y sont présentés.

"L’exposition rappelle une grande page de l’histoire de l’armée et du peuple de la capitale, a affirmé Trân Viêt Anh, directeur du Centre de conservation du patrimoine Thang Long-Hanoï. Elle souligne le rôle des tranchées et des personnes qui ont été les témoins directs de cette bataille".

"Des maisons brûlées, des abris couverts de paille, l’hôpital de Bach Mai complètement dévasté... Ces images nous font revivre cet enfer de décembre 1972 qu’Hanoï a vécu sous les bombes américaines", s’est ému Vu Minh, 67 ans, un cadre à la retraite domicilié dans l’arrondissement de Hoàng Mai.  
 

L'entrée de l'abri souterrain du commandement T1. Photo : CVN

"J’étais déjà très fier de vivre à Hanoï, je le suis encore plus aujourd’hui après avoir vu cette exposition", a confié Hoàng Duong, étudiant de 3e année à l’Université des sciences sociales et humaines.    
 
L’abri souterrain du commandement T1

L’exposition comporte deux volets : “Diên Biên Phu aérien“ et “l’abri souterrain du commandement T1“.

“C’est dans cet abri que le président Hô Chi Minh et le Parti communiste vietnamien ont tenu une réunion importante durant laquelle nous avons affirmé que les Américains utiliseraient des B52 pour attaquer Hanoï. C’est effectivement dans cet abri que l’ordre était donné pour que les sirènes signalent l’arrivée des B52 sur Hanoï. C’est aussi dans cet endroit qu’étaient traités les renseignements ultrasecrets sur les plans de vol des B52, et d’où partaient les ordres de l’état-major général“, a rappelé le général Pham Tuân, le premier pilote vietnamien à avoir abattu un B52 et également le premier Vietnamien à être allé dans l’espace.   
 

À l'intérieur de l’abri souterrain du commandement T1. Photo : CVN

L’abri souterrain du commandement T1, construit en 1964, a reçu des rapports et donné des instructions dans tout le pays. Pendant le “Diên Biên Phu aérien“, cet abri a contribué à abattre de nombreux avions B52.

Aujourd’hui, l’abri souterrain du commandement T1 est une partie importante du site historique de la Cité impériale de Thang Long, ce qui en fait un patrimoine exceptionnel de la capitale.

À cette exposition, le comité d’organisation projette également des documentaires et propose des débats avec des témoins et des experts de cet épisode décisif pour l’issue de la guerre du Vietnam. – CVN/VNA