Ces dernières années, la Banque européenne d’investissement (BEI) a accordé une assistance financière aux pays asiatiques dont le Vietnam. Au Vietnam, la BEI est aujourd’hui le bailleur de fonds de projets ferroviaires urbains tels que la ligne de métro N°3 Nhôn – gare de Hanoï à Hanoï et la ligne N°2 Bên Thanh – Tham Luong à Hô Chi Minh-Ville.

"Avec les projets d’infrastructures de communication au Vietnam, nous nous intéressons aux solutions pour réduire le nombre de véhicules individuels et ainsi diminuer les émissions de polluants", a affirmé Jonathan Taylor.

Selon le ministre Nguyên Van Thê, le Vietnam étudie la mise en œuvre de projets importants que sont la voie ferrée à grande vitesse Nord-Sud, le perfectionnement de l’autoroute Nord-Sud, la construction de l’aéroport international de Long Thanh…

"Le Vietnam a besoin de capitaux pour mettre en œuvre ces projets ainsi que de projets d'infrastructures de communication pour soutenir son développement économique et éviter de tomber dans le piège du revenu intermédiaire. Le pays souhaite que la BEI, les dirigeants de l'Union européenne et les investisseurs européens s'intéressent à ces projets", a déclaré le ministre.

Toujours selon Nguyên Van Thê, le Vietnam mobilise toutes les sources possibles telles que  budget de l'État, investissements sous formes de PPP et BOT, APD... La BEI peut aussi bien participer en tant qu'investisseur que bailleur de fonds. -CPV/VNA