Le marché vietnamien séduit les entreprises russes

Robert Kurilo, chef du bureau de représentation d​u REC à Hanoï, répond à la presse lors du forum, le 10 avril à Hô Chi Minh-Ville. Photo: tuoitre.vn

Le Vietnam est un marché riche en potentiels aux yeux des entreprises russes, a-t-on appris du forum des entreprises Vietnam-Russie organisé mardi 10 avril à Hô Chi Minh-Ville (Sud) par le Centre russe des exportations (REC, pour Russian Export Center).

Selon Robert Kurilo, chef du bureau de représentation d​u REC à Hanoï, le Vietnam et la Russie sont membres de l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union économique eurasiatique (UEEA) comprenant la Russie, le Kazakhstan, la Biélorussie, l’Arménie et le Kirghizstan.

Depuis l’entrée en vigueur de cet accord en octobre 2016, le commerce bilatéral a connu une hausse sensible. Les économistes estiment que les exportations vietnamiennes vers l’UEEA devraient augmenter annuellement de 20%. En 2020, les échanges commerciaux entre le Vietnam et l’UEEA devraient atteindre 12 milliards de dollars, contre 4 milliards en 2014 et 3,6 milliards en 2015. 

Les deux pays disposent d’énormes potentiels de coopération dans le tourisme, l’agriculture, le pétrole, l’agriculture. La Russie importe actuellement plusieurs variétés de fruits des pays d’Asie du Sud-Est, cela représente une bonne opportunité pour les entreprises vietnamiennes d’accélérer leurs exportations vers le marché russe, a analysé Robert Kurilo.

Nguyên Viêt Anh, chargé du marketing de Nafoods Vietnam, a fait savoir que son établissement avait exporté des jus de fruits, des fruits frais vers plus de 50 pays différents mais pas vers la Russie en raison de l’absence de partenaire sur place.

Nombre d’entreprises russes ont souhaité écouler leurs produits sur le marché vietnamien. Pour le directeur exécutif de la compagnie Siberia, Gostevskikh Mikhail, les entreprises russes considèrent le Vietnam comme une destination attrayante pour mettre en œuvre leur nouvelle stratégie de développement commercial.

Dans le secteur agricole, Sergey Klishin, chef de bureau de Schelkovo Agrohim, un grand producteur de produits phytosanitaires en Russie, a fait savoir que sa compagnie cherchait des opportunités d’affaires au Vietnam dont les besoins de l’agriculture sont considérables.

Le Vietnam exporte vers l’UEEA notamment des biens de consommation courante comme téléphones mobiles, ordinateurs, équipements bureautiques, denrées alimentaires et vêtements. 

Du côté de l’UEEA, les exportations continuaient de croître, mais à un rythme plus modéré, d’environ 11%, tirées essentiellement par les ventes de pétrole, de produits pétroliers, d’engrais chimiques, de métaux et d’équipements automobiles.

Dans les temps à venir, les organisations de promotion commerciales des deux pays devraient lancer des programmes de connexion entre leurs entreprises pour renforcer la coopération sur le long terme.-VNA